5 remèdes de grand-mère pour soulager la cruralgie

0
111
cruralgie

Sentez-vous des douleurs lancinantes dans votre cuisse, votre hanche ou votre jambe au point de ne plus pouvoir marcher ? Avez-vous songé qu’il s’agit peut-être de la cruralgie ? Qu’est-ce que c’est ? Comment cela se produit-il ? Et surtout, existe-t-il des remèdes naturels qui permettent de la soulager ?

Qu’est-ce que la cruralgie ?

Névralgie crurale, sciatique frontale ou encore douleur fémorale, ces noms scientifiques décrivent tous une même et seule chose : la cruralgie. Il s’agit d’une inflammation affectant le nerf crural. Le nerf fémoral se situe entre les 2e et 4e vertèbre lombaire et passe dans la région de l’aine et de la hanche. Ce nerf contrôle une partie du mouvement de certains muscles comme étendre le genou ou fléchir la hanche. Lorsque le nerf crural ou fémoral est compressé, cela provoque de la douleur au niveau du bas du dos, des fesses et de la hanche. Si le nerf est sévèrement irrité, la douleur peut même descendre jusqu’au niveau de la cuisse pour affecter ensuite l’intérieur du genou et de la jambe.

Comment se manifeste la cruralgie ?

La cruralgie est due à une irritation et une compression du nerf fémoral. Les causes peuvent varier bien qu’elles provoquent les mêmes symptômes :

  • Une protrusion ou une hernie discale
  • Un vieillissement cellulaire
  • Un effort pour soulever un poids
  • Une mauvaise posture
  • Une vie sédentaire
  • Le surpoids ou l’obésité
  • Une inflammation dans les muscles psoas
  • La présence d’une tumeur

La douleur plus ou moins intense provoquée par la cruralgie varie en fonction de la racine nerveuse atteinte. La cruralgie est souvent confondue avec une sciatique, car les deux affections génèrent les mêmes symptômes avec des douleurs similaires. Outre les douleurs, la victime peut ressentir d’autres symptômes comme la brûlure, les picotements et les paresthésies (perte de sensibilité). Au pire, la douleur peut devenir paralysante réduisant ainsi la mobilité. La douleur est souvent momentanée et disparaît d’elle-même au bout de quelques jours.

Comment soulager naturellement la cruralgie ?

Divers remèdes maisons et recettes de grand-mère ont déjà fait leurs preuves pour soulager l’inflammation et la douleur nerveuse provoquée par la cruralgie.

La chaleur et le froid

La thérapie avec la chaleur et le froid consiste à utiliser à la fois un pack de glaçons et une compresse chaude. Si la glace est censée soulager et réduire l’inflammation ; la chaleur, elle, augmente le flux sanguin pour détendre les muscles et accélérer la guérison. Pour ce faire, placez un sac thermique rempli de glaces à l’endroit où se situe la zone responsable de la douleur à raison de 20 à 25 minutes, 3 fois par jour et pendant 7 jours. En revanche, la compresse chaude (non-brûlante) doit être utilisée vers la deuxième semaine en suivant la même procédée. Prudence est de mise, le nerf crural est situé dans la zone lombaire et non dans la jambe ou la cuisse. La zone à traiter se situe donc davantage sur le bas du dos.

Se baigner dans les eaux thermales

cure thermale

L’hydrothérapie ou le bain dans des eaux thermales est une autre méthode efficace pour soulager la douleur du nerf irrité. Ses sources d’eau chaude, en contact du corps, assurent un soulagement progressif de la douleur sciatique de manière naturelle. La température de l’eau exerce un effet relaxant et déstressant sur les nerfs enflammés en relâchant les tensions, premières responsables de la cruralgie. En même temps, vous pouvez utiliser un cataplasme à base de boue d’argile chargé de minéraux qui va renforcer les os, détendre les muscles et apaiser les douleurs.

Herbes et thés médicinaux

Les herbes médicinaux possèdent des vertus anti-inflammatoires et de propriétés analgésiques qui agissent positivement sur le nerf sciatique, le cas de la cruralgie ne fait pas exception. Pour y parvenir, vous pouvez concocter du thé ou de l’infusion à base de feuilles d’ortie, de feuilles de bouleau ou de feuilles de cassis. Vous pouvez aussi utiliser de la salicine ou de l’harpagoside pour soulager les douleurs sciatiques, toujours en infusion. Ces thés et ces infusions sont faciles à préparer et ils peuvent être pris 2 à 3 fois par jour en cas de crises.

Huiles essentielles et huiles de massage aux herbes

Outre le thé et l’infusion, les plantes et les herbes médicinales se déclinent également sous forme d’huile de massage ou d’huile essentielle. Utiliser ces huiles provenant des plantes est une bonne option pour traiter la cruralgie. Les ingrédients actifs contenus dans l’huile, complétés par le massage lui-même peuvent aider à soulager les douleurs. Parmi les huiles essentielles recommandées, il y a l’huile de gingembre, l’huile d’arnica, l’huile de piment de cayenne, l’huile de cannabidiol (CBD), l’huile de millepertuis ou encore l’huile de menthe poivrée. Pour l’utiliser, il faut bien étaler et masser doucement la peau jusqu’à ce que l’huile pénètre en profondeur sous la peau en atteignant les muscles. Cela va soulager la douleur et l’inconfort du nerf fémoral tout en favorisant la relaxation musculaire.

Pratiquer des exercices posturaux

En plus du champ de fleurs, la pratique de quelques exercices de gymnastique posturale est une autre excellente option pour soulager l’inflammation qui cause la douleur du nerf crural. C’est par exemple le cas des exercices d’étirement avec des mouvements doux comme le yoga et le pilates, qui sont supposés assurer le renforcement des muscles et réduire significativement la raideur musculaire. Toutefois, pratiquer ces exercices doit être suivi, conseillé et planifié par un thérapeute professionnel.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY