Vaincre sa peur de l’accouchement

0
1044
peur de l'accouchement

Le terme de votre grossesse est pour bientôt ? On ne va pas se mentir : l’accouchement est une épreuve à la fois source de joie et d’inquiétude. Entre l’excitation de tenir son bébé dans les bras et la peur que les choses tournent mal, il est tout à fait normal de se sentir ans dessus-dessous. Mais pas de panique, nous allons vous aider à dédramatiser et relativiser afin d’appréhender votre accouchement avec plus de sérénité. A chaque peur sa solution :

La peur de la douleur

Souffrir ? Très peu pour moi !
Il est évident que l’accouchement n’est pas une partie de plaisir. Néanmoins, les progrès de la médecine sont considérables et les recours pour pallier à la douleur sont nombreux : péridurale, perfusion de morphine… La meilleure manière d’appréhender cette peur est de bien se préparer à l’accouchement et de s’entourer d’une équipe médicale en qui vous avez confiance.

La peur de devenir maman

Se préparer à accoucher, c’est aussi se préparer à devenir maman. Cela apporte son lot d’incertitudes et surtout la peur de ne pas être à la hauteur. Une femme sur 10 est d’ailleurs touchée par le syndrome du Baby Blues. Sachez qu’il n’y a aucune honte à éprouver ces sentiments, et le plus important reste d’en parler autour de soi.

La peur de perdre son bébé

Tout à fait normale, la peur de perdre son enfant à la naissance est courante chez les futures-mamans. Pour vous rassurer, tâchez de repérer les mouvements de votre bébé. Si quelque chose vous paraît anormal, consultez un médecin ou une sage-femme. Il vaut mieux les solliciter plutôt que de rester seule avec vos craintes.

Accoucher est une épreuve physique et psychique. C’est là un grand bouleversement qui peut faire peur. C’est pourquoi le meilleur moyen d’appréhender son accouchement tranquillement est de s’y préparer en participant aux cours et de faire part de vos craintes aux professionnels afin que ceux-ci les dissipent. Faites confiance au personnel médical et surtout faites-vous confiance !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY