Les dangers de l’herpès génital pendant la grossesse

0
478
hespes-danger-grossesse

Maladie virale chronique, l’herpès est de deux types : celui situé sur le haut du corps (herpès labial) et celui qui se manifeste en dessous de la ceinture (herpès génital). Cette seconde forme est la moins fréquente, même si 200 000 à 500 000 personnes la contractent par an. En effet, elle est dangereuse, car 20 % des cas sont asymptomatiques et 60 % présentent des signes non reconnus. Cela dit, le sujet le plus exposé est la femme enceinte, quel que soit le moment de sa contamination.

Que savoir de l’herpès génital ?

Infection Sexuellement Transmissible, l’herpès génital consiste en la transmission du virus herpès simplex pendant les rapports sexuels vaginaux, oraux ou anaux. Ainsi, chez la femme, outre les démangeaisons notées dans la zone génitale, il engendre des vésicules au niveau du vagin, du col de l’utérus, de la vulve et de l’anus. Des lésions peuvent être remarquées sur les fesses ou les cuisses, avec des ganglions présents dans l’aine.

Herpès génital et grossesse

Même si le dépistage de l’herpès génital chez la femme enceinte n’est pas systématique, il est conseillé de le réaliser. En effet, s’il n’est pas soigné, le bébé développera une méningo-encéphalite, maladie neurologique sévère qui peut entraîner sa mort. Quand la femme sait qu’elle est infectée, elle suivra un traitement antiviral. Pendant l’accouchement, l’enfant court également le risque d’être contaminé en passant par les voies génitales de sa mère. C’est pourquoi la parturiente devra subir une césarienne, à moins que son mal ait été bien traité.

Par ailleurs, même si la femme enceinte ne souffrait pas d’herpès génital, elle doit être prudente pendant sa grossesse, car le risque n’est pas totalement nul. À cet effet, il lui faudra avoir une bonne hygiène intime, ne pas toucher aux effets de toilette d’autrui et entretenir des rapports sexuels protégés, surtout au cours du dernier trimestre.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY